Mois de Mars, Mois de la Femme.

Sharing is caring!

 

Stop ! On n’abîme pas une rose.

 

A toi qui la bats ;

A toi qui la frappe ;

A toi qui l’insultes ;

A toi qui la méprise ;

A toi qui la refoule ;

Oui c’est à toi que je m’adresse !

 

As-tu conscience de sa valeur ?

Sais-tu réellement quelle place elle occupe dans le sein du créateur de l’univers ?

Sais-tu seulement ce qu’elle vaut ?

Surtout ne me parles pas de son comportement, de son attitude ou de ses caprices.

Parles moi plutôt de sa grâce, de ses attributs, de sa fragilité, de sa force, de sa persévérance et de ses sacrifices.

Quel que soit ce que tu appelles femme de valeur ou non, elle demeure une FEMME.

Célibataire ou mariée, elle mérite le respect et la considération. Si elle ne se respecte pas comme tu aimes à le dire, alors aide là à avoir cette valeur intrinsèque, qu’elle ignore elle-même. Ne lui jette pas la pierre, comme les gens l’ont fait jadis avec la femme pécheresse.

Femme rime avec douceur, peu importe son caractère et sa personne. Saches trouver et toucher son point sensible et tu découvriras la merveille cachée qu’elle a en elle.

Dépose tes armes face à elle, elle n’est pas ton adversaire.

Who run the world, Girls !

Traduction : Qui dirige le monde, les filles ! Les femmes !

Titre d’une des chansons de la célèbre chanteuse américaine, Beyonce knowles.

 

Je fais la rencontre de différentes femmes tous les jours ; de ma mère à mes collègues en passant par mes sœurs, mes amies, les femmes que j’ai la chance ou non de connaître par le biais de leur travail et parcours exceptionnel. Je me rends compte, aujourd’hui, combien de fois une femme peut être forte et courageuse.

Pour ce mois dédié à la femme, la part belle sera faite à celles que j’ai eu la chance et le plaisir de rencontrer. Elles sont différentes de par leur savoir-faire et leur style mais elles sont toutes des perles, des femmes battantes, courageuses, entreprenantes et aimables. Vous allez les découvrir et prendre plaisir à les lire.

Il est important d’avoir des modèles de vie. Je ne vous parle pas de nos mères, la mienne (Ma rose noire), vous la connaissez déjà ; mais de ces autres femmes qui de par leurs actions arrivent à créer un changement dans l’esprit de ces hommes encore « primitifs », par leur comportement, qui doutent toujours du pouvoir de la femme sur la société.

Femmes de valeur, femmes de feu, elles seront à l’honneur dans Tchewôlô.

 

Tchewôlô, femme noire, femme du monde parlons d’elles

 

 

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *