Donnez-nous envie de rester….

Sharing is caring!

Donnez-nous envie de rester….

Beauté, gaieté, bonheur, bonne humeur, joie de vivre.

Voici le tableau qui se présente à moi lorsque je regarde ma télé.

Je vois un monde meilleur, un monde plein d’espoir.

Ils me vendent du rêve à travers toutes leurs productions. Ils me nourrissent d’envies et d’espoirs.

Je veux y aller mais on me dit « non ». « RESTE, ton pays a besoin de toi ».

Mon pays ?

Ici, je ne vois que le désespoir, les malheurs et la méchanceté ; il n’y a plus de solidarité.

La maxime qui dit que « l’homme est un loup pour l’homme » prend ici tout son sens.

Ici, au contraire, on me vend la peur.

Le tableau qu’on peint, est un tableau sans vie, morose, sans couleur gaie, un tableau rempli d’amertume.

Quand je regarde la télé, les sujets sur mon pays ou sur mon continent ne me montrent que des crises ici et là, je ne vois que des crises, des peuples opprimés. Je vois une population qui ne pense plus par elle-même. Il n’y a aucune solidarité des uns envers les autres.

Devrais-je rester ? Et pourquoi ? Dites-le moi ? Donnez-moi envie de rester.

Pourquoi dois-je rester alors que leurs enfants y sont ?

Pourquoi dois-je rester alors que pour ceux qui sont à la tête de nos institutions, les meilleurs endroits sont là-bas ?

Ah non, non et non, ne défendez pas cette fâcheuse phrase qui dit : « fait ce que je dis et non ce que je fais ».

Tu veux que je reste ? Donne-moi de l’espoir, montre-moi qu’à l’horizon il y a de belles choses.

Montre-moi que moi, enfant de « poignon » que je suis, j’ai aussi la chance de réussir, sans avoir un bras long, sans avoir un oncle bien placé, mais juste parce que je suis intelligent et que j’ai les capacités dont vous avez besoin.

Crédit photo: Pixabay-Google

 

Je veux partir… Partir pour réaliser mon rêve.

Je veux partir… Partir pour être l’espoir de ma famille.

Ceux qui sont de l’autre côté de la rive, quand ils reviennent de leur aventure, sont aimés de tous, ils ont toutes les portes ouvertes ; emploi, business, prêts : tout est ouvert pour eux.

Vous leur donnez votre confiance juste parce qu’ils viennent de là-bas.

J’irai là-bas par la bonne ou la mauvaise voie.

J’irai là-bas coûte que coûte. Je prendrai la voie qui sera la plus facile pour moi.

J’irai là-bas pour travailler, étudier et revenir pour que vous voyiez que vous vous êtes trompé sur mon compte.

Oui j’irai là-bas.

La mer, cette eau vaste qui engloutie qui elle veut, ne m’aura pas car je lutterai.

J’aurais mes objectifs écrits dans ma paume avec de l’ancre noir, la photo de ma mère sous mes paupières pour que je puisse la voir quand je ferai mes prières.

Si j’étais bien chez moi, si tout allait bien dans mon pays, la maison du voisin n’allait guère m’intéresser.

Donnez-nous envie de rester.

Car oui personne n’a envie de mourir sans réaliser ses rêves.

Donnez-nous envie de rester ici…

Je vois des morts chaque jour, des images atroces où des jeunes (comme moi) on voulu aller voir ailleurs ! Oui, je ne suis pas aveugle, je vois ce charnier humain que vous ne cessez de nous montrer.

Mais en clair à part nous montrer des images, vous prévoyez de faire quoi pour nous ? Une sensibilisation pour nous dissuader de ne pas y aller ? Oui mais après, la suite c’est quoi ?

Savez-vous pourquoi nous y allons ? Oui bien sûr que vous le savez !

Cette pratique existe depuis très longtemps, mais pourquoi est-elle devenue récurrente ces temps-ci ?

Revoyez votre système ! Donnez-nous l’envie de rester.

Je suis encore dans le doute. Partir ou Rester. Je réfléchis encore !

Vous avez encore une chance pour que je reste ; ma vie, mon futur dépend de vous ! Dieu vous a donné les moyens pour nous aider alors regardez-nous et bougez-vous pour que les choses changent elles aussi.

Sharing is caring!

12 thoughts on “Donnez-nous envie de rester….

  1. Très profond! Si seulement ils pouvaient le lire. Ils comprendraient!
    « On est mieux que chez soi » et si on est prêt à courir tous ces risques pour fuir chez soi… vas-y comprendre qu’on n’a pas vraiment le choix.
    À eux de nous donner une raison de rester.
    Fier de toi Trasy.

  2. Texte poignant.. Mais aussi une analyse très réelle de la société en particulier celle de l’afrique qui reste malgré tout derrière..

Répondre à Armel Hannicey Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *