Moi, mes menstrues et l’endométriose

Sharing is caring!

« Écoulement sanguin périodique communément appelé la menstruation ou les règles, il désigne un saignement qui est une manifestation visible du cycle menstruel des femmes en âge de procréer. » Définition bien simple et basique, tirée de Google et du dictionnaire.

Avec cette définition, on se rend compte que le phénomène est naturel, que ce n’est pas une volonté de la femme. La femme dans cet état est souvent vue comme malpropre, un élément de souillure. Parfois, elle est même rejetée.

« Je ne suis pas propre lorsque je suis dans ma période de menstruation » , pensent certaines femmes.

Je me rappelle que lorsque j’ai vu mes règles pour la toute première fois, je n’ai pas paniqué. Je savais déjà ce que c’était, j’avais des notions de ce qu’il fallait faire ou pas. Vivre avec quatre femmes à la maison, c’est sûr qu’on apprend des choses !

Ma première fois, c’était sous la pluie. Lorsque je me suis rendue compte, rapidement je me suis fabriquée une couche avec des morceaux de pagne. Autrefois, c’est ce que l’on utilisait, l’ablakon… avant l’avènement des serviettes hygiéniques. Et j’ai oublié de le dire à maman.

Lorsque l’heure de la prière a sonné (je suis musulmane), elle m’a demandé si je l’avais faite et j’ai répondu que non. Surprise ! Elle me demande pourquoi. Je réponds que j’ai mes règles…

Quels sont les interdits ?

Dans ma religion, l’islam, il est déclaré dans un hadith* que la femme en état de règle ne peut pratiquer la salat, ou la namaz, la prière rituelle.

Dans un autre hadith, rapporté par notre mère Aicha, l’épouse du prophète, la femme en état de règle ne peut ni jeûner, ni prier. Mais elle doit rattraper les jeûnes qu’elle n’a pas pu faire durant cette période, mais les salats non accomplies lui sont pardonnées. Elle ne peut pas lire ni toucher le saint Coran. Seules les personnes qui sont purifiées peuvent le faire.

Elle ne peut pas rentrer dans la mosquée, elle ne peut pas faire le tawaf de la Kaaba, c’est à dire la circumambulation*, car pour le faire il faut avoir appliqué la petite ablution. Elle ne peut avoir des relations sexuelles. Sourate baqara 222.

Mais il n’y a pas que des interdits !

Il y a aussi beaucoup de choses que la femme peut faire lorsqu’elle est en état de règle.

La femme durant cette période peut réciter la basmala (« Au nom de Dieu »), la savalat i cherifé (salutation au prophète) et la profession de foi ainsi que toutes les invocations. Elle peut aussi réciter par cœur des versets coraniques invocatifs, comme la Fatiha. Elle peut allaiter son enfant sans se laver la poitrine. Elle peut écouter les récitations coraniques à la maison.

Apres toutes ces informations recueillies, je suis restée stupéfaite mais soulagée. Et j’ai décidé de partager ce que je sais. Très souvent on nous dit que lorsque la femme est dans cette période, elle est intouchable, elle est presque répugnante. Isolée, elle doit l’être jusqu’à la fin de cette période, pourtant naturelle.

J’ai compris une chose : pour être bien dans sa peau il faut lire, il faut se renseigner et surtout bien se renseigner. L’ignorance nous tue. La compréhension de nos livres saints diffère d’enseignements en enseignements ; donc il faut savoir vers qui se tourner pour avoir les réponses à nos questions.

 

Revenons à maman…

Ma mère m’a dit : « Tu as grandi dis donc et c’est depuis quand ? » J’ai répondu : « ce matin ». Elle a répondu : « D’accord sache que tu es devenue une femme désormais et tu peux faire des enfants. Soit prudente et méfie-toi des hommes. » J’avais 12 ans. Bien évidemment, mes sœurs m’ont traînée dans la chambre pour m’expliquer les choses avec précision.

Avec les années, j’ai appris beaucoup de chose sur cette période dans la vie d’une femme. Moment de solitude, moment d’angoisse, instant panique, situation compliquée et pire, la douleur !

Hey ! Les amis ! L’état de menstruation chez la femme n’est pas une maladie contagieuse, c’est un phénomène naturel. Chaque mois, une femme normale doit voir ces règles sinon elle doit voir un médecin pour connaitre le problème.

Beaucoup de femmes te diront qu’elles détestent qu’un homme les touchent durant cette période-là. Elles ont déjà une douleur abdominale monstrueuse, des douleurs aux dos qu’elles doivent supporter, sans compter l’écoulement sanguin au niveau de l’appareil génital. Elles se soucient à chaque fois qu’elles se lèvent de savoir si elles ne se sont pas salies… Elles sont nerveuses, ont des sauts d’humeur inexplicable. Si avec cela elles doivent ajouter le mépris de certains hommes quand on parle de menstrues…

Les hommes sont inconfortables lorsqu’ils doivent prendre des serviettes hygiéniques pour leurs femmes ou pour leurs sœurs et filles dans les grandes surfaces… Et pire ! On trouve étonnant qu’un homme le fasse. Mais non, cela ne doit être ni un exploit, ni une corvée… Vous avez le droit d’acheter des dessous pour la protection de vos femmes et filles. Ce n’est pas une maladie, je répète, c’est un phénomène naturel. Nous sommes assez stressées déjà durant cette période, il ne faut pas en rajouter.

Photo: Fleur K

Autre chose en rapport avec cette période : L’endométriose

Qu’est-ce que l’endomètre et l’endométriose ?

Vous connaissez ? Non, je ne pense pas. Beaucoup ignorent l’existence de cette maladie.

L’endomètre est la muqueuse qui tapisse la paroi interne de l’utérus. Au cours du cycle et sous l’influence des œstrogènes, l’endomètre s’épaissit pour accueillir une éventuelle grossesse. S’il n’y a pas de fécondation, l’endomètre est éliminé et évacué par le vagin : ce sont les règles.

L’endométriose est une maladie gynécologique dans laquelle l’endomètre colonise d’autres organes, à proximité ou à distance de l’utérus. Elle est liée à notre menstruation, aux douleurs que nous ressentons. Elle touche une femme sur 10 en âge de procréer mais cette maladie est encore trop méconnue et mal diagnostiquée.

Quels sont les symptômes de l’endométriose ?

Règles douloureuses et abondantes, crampes pelviennes voire abdominales ou lombaires, fatigue… Règles douloureuses (parfois très douloureuses), rapports sexuels douloureux, troubles du transit (constipation, diarrhée, douleurs et saignements dans les selles), ballonnements, troubles urinaires (brûlures et saignements dans les urines), infertilité.

Si vous ne vous intéressez pas à la santé génitale de vos conjointes, comment pouvez-vous l’aider à mieux supporter ce type de maladies ?

L’ignorance tue ! Aidez-vos femmes, accompagnez-les. Vous devez la connaître dans tous les sens et de toutes les manières. Ecoutez son corps.

Tchewôlô, femmes noires, femmes du monde, parlons d’elles!

 

A lire sur le blog   http://tchewolo.mondoblog.org/2018/05/18/donnez-envie-de-rester/

 

*communication orale du prophète de l’islam Mahomet

*consiste à tourner autour d’un symbole ou à l’intérieur de celui-ci. C’est un rite que l’on retrouve dans de nombreuses religions et croyances.

Sharing is caring!

14 commentaires sur “Moi, mes menstrues et l’endométriose

  1. Merci Fatou pour cette belle exposée pouvant nous les hommes suivre notre épouse et de façon attentionnée au niveau de leur santé et de leur bien être. Je tiens enfin pour dire que la communication directe et positive est la clé de toutes solutions. La personne malade doit faire preuve d’ouverture et de patience, et la partenaire doit être réceptive. Si les professionnels de la santé doutent de leur douleur, ce qui arrive trop souvent, le soutient d’un partenaire sera essentiel. En tant que conjoint d’une femme malade, nous pouvons nous renseigner sur la maladie et sur ses conséquences afin d’éviter les malentendus, et pouvoir prendre soin l’un de l’autre.
    Merci Fatou pour tout, femme vaillante,femme d’honneur !!!

  2. Merci de nous enseigner. J’ai longtemps vu la saleté en lieu et place de toute la souffrance qu’elles pouvaient endurer. Toutes des TCHEWÔLÔ. Dieu vous bénisse et belle plume au passage.

  3. J’aime article surtout l’endométriose sincèrement je n’avais pas connaissance de cette maladie moi étant femme c’est que les menstrues douloureuse et comme nous sommes en Afrique nos mamans nous disent toujours fais ton enfant ca ne viendra plus mdrr une parenthèse je sais bien que ce n’est pa vrai en tout cas j’ai pris note par rapport aux symptômes les ga et maris prenez soin de nous dans ces moment ça réconforte beaucoup
    Merci à tchewôlô pour l’article et bonne continuation

  4. Bravo pour avoir mis des mots sur les maux de nombreuses femmes. J ai aimé le passage sur l endométriose qui est si méconnue des femmes et parfois même de certains professionnels de la santé.
    Par expérience, même si un diagnostic d endométriose est difficile à entendre et à accepter, savoir ce qu est cette maladie permet la prise de décisions éclairées.
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *