Femme à la une: La coach de vie!!!

Sharing is caring!

Parce qu’elles sont fortes mais elles ne le savent pas.

Parce qu’elles sont courageuses mais qu’elles ne s’en doutent pas.

Parce qu’elles sont puissantes mais elles ne sont pas conscientes de leur pouvoir.

Il est temps pour la femme de prendre conscience de ce qu’elle vaut et de ce qu’elle peut.

 

Coach de vie

 

Discipline, détermination et sacrifice, voici les maîtres mots qui qualifient celle qui fait l’objet de cet article.

Marie FADIGA, coach de vie, femme vaillante qui a décidé de se mettre au service de son semblable, conseillère, elle œuvre pour le bien être de ceux qui la consultent. Avec Marie FADIGA chaque cas est un défi à relever, un challenge, une aide, une renaissance.

Nous l’avons reçue, au terme de cette lecture vous saurez qui elle est et quel est son combat !

Tchewôlô : Bonjour Coach Marie FADIGA, Merci de nous accorder cet entretien dans le cadre du mois de la femme.

Marie FADIGA : Je vous en prie, merci à vous pour le choix sur ma personne.

Tchewôlô : Dites-nous, pour vous, qui est femme ?

Marie FADIGA : Au-delà d’être un être humain de sexe féminin : la femme, il est important pour moi de mentionner ceci, est constitué d’un corps, d’une âme et d’un esprit (elle est donc à ce niveau égale à l’homme) la femme pense, réfléchit, apprend, comprend, aspire à être …(elle peut tout faire et tout devenir) ,elle rit s’attriste et s’inquiète, elle peut être blessé elle est un être sensible qui a besoin ( diffèrent de vouloir) d’être aimé, valorisé et de se sentir en sécurité… mais différente dans sa fonction car à l’origine de la société. Elle regorge d’un potentiel énorme, elle est créative, a un œil pour le détail, des capacités innées pour créer, gérer et organiser, elle est capable de supporter la pression à une grande échelle même si elle est parfois réduite a peu. Le monde ira beaucoup mieux lorsque la femme saura qui elle est et ce qu’elle a comme potentiel.

Tchewôlô : Belle description. Merci. Alors Vous êtes coach de vie, expliquez-nous en quoi cela consiste?

Marie. F : Mon rôle est d’accompagner mes clients dans un quelconque changement mais il se doit d’être désiré, aider mes clients à mieux se connaitre et travailler à devenir la personne qu’ils aspirent être. Mon rôle est d’écouter et d’emmener le client à se poser les bonnes questions qui lui permettront d’améliorer sa vie, identifier ses objectifs et par la suite mettre sur pieds des stratégies pour les atteindre tout en l’encourageant et a l’assister lorsqu’il fait face à des obstacles.

Tchewôlô : Pourquoi ce choix ?

Marie. F : C’est en cherchant à me comprendre que j’ai découvert que j’avais un énorme potentiel enfouie en moi, chose que j’ignorais totalement et que je n’aurais pu soupçonner et je suppose que lorsque tu te comprends vraiment tu finis par comprendre les autres et je me suis alors rendu compte que beaucoup de personnes aujourd’hui n’utilisent pas tout leur potentiel, ne vivent pas la vie qu’ils doivent vivre n’étant tout simplement pas conscient de leur potentiel inné.

Tchewôlô : Quelles sont les atouts et les inconvénients liés à ce boulot ?

Marie. F : Les atouts, pour ma part le coaching est une carrière qui pendant que tu travail sur les autres te permet d’apprendre plus sur ta propre personne tout en continuant à t’améliorer de façon personnel donc à te développer tout en aidant les autres, ce qui est une très bonne thérapie.

*Les inconvénients: Les clients viennent vers un coach pensant que le coach doit faire tout le travail alors que le changement commence à partir d’une décision personnel et par la suite  la volonté à voir se changement s’opérer au travers d’actions, de détermination et de discipline.

Tchewôlô : Parlons de la femme africaine à présent, Quels sont selon vous les atouts qu’elle possède ?

Marie F : Je dirais ce qu’elles possédaient et qu’elles ont sans nuls doutes perdues. Je dirais encore ce que nous possédions et que nous avons sans nuls doutes perdues. Pour moi se sont nos valeurs par conséquents notre Identité, sans valeurs à quoi nous serviront nos atouts?!

Tchewôlô : Nous avons donc à vous entendre perdu nos valeurs, alors à ce stade peut-elle aspirer à être autonome ?  Si oui de quelle manière ?

Marie F : Elle peut être autonome bien sûr et je dirais que selon la définition de ce mot la femme africaine a toujours été autonome mais est-ce toujours le cas? Avant de parler d’autonomisation, la femme africaine a surtout besoin de travailler à retrouver tout d’abord ses valeurs et son identité, la femme africaine aujourd’hui se contente d’utiliser ses atouts physiques pour y arriver au lieu d’utiliser son potentiel. L’autonomie c’est la capacité de réaliser des choses par soi-même, développer son potentiel, être indépendante mais cependant tout en connaissant notre fonction et ces limites. L’autonomisation ne doit pas être un prétexte pour les femmes de brandir une égalité des sexes. Nous sommes avec les hommes dans un partenariat un duo et non un duel… chacun se doit de connaitre sa place reconnaitre le travail et potentiel de l’autre afin que nous puissions réellement bâtir.

Marie en plein tournage

Tchewôlô : Vous recevez beaucoup de femme dans vos séances de coaching ? Pourquoi selon vous ?

Marie F : Les femmes sont beaucoup plus conscientes et confortables à partager leurs émotions, leurs peurs, leurs inquiétudes, elles sont habituées à être vue et perçue comme des êtres faibles et sont donc plus en proie à se confier. Le fait que je suis également une femme leur donne de pouvoir s’identifier à moi.

Tchewôlô : L’égalité femme – homme, mythe ou réalité ?

Marie F : Égaux oui mais différents. Égaux  en tant qu’être humain, nous avons les même droits, les mêmes capacités intellectuelle, émotionnelle et  spirituelle mais différents dans notre fonction et nous les femmes devrions célébrer cette différence au lieu de vouloir s’arracher une quelconque égalité avec les hommes. Mes besoins sont différents, ma perception des choses est différente. Je ne suis pas un homme, je suis une femme.

Tchewôlô : Vous êtes une femme, quel est donc le quotidien de Marie FADIGA?

Marie F : Mon quotidien… humm !!! depuis un certain temps sinon depuis ma venue en Côte d’Ivoire, je dirais pleine de surprises, je maitrise alors très peu mon quotidien. Je suis encore en phase d’adaptation à comprendre comment les choses fonctionnent, comment  les gens fonctionnent. Ici les gens sont Chap Chap (comme ils le disent, « pressés »), il faut donc être réactif. Je suis encore choquée du faite qu’ici les gens débarquent chez toi sans forcément appeler (rire), et là il faut souvent être passif, zen prendre les choses simplement. Alors je dirais que mon quotidien, c’est grandir chaque jour un peu plus, apprendre chaque jour une chose nouvelle, c’est beaucoup de tolérance, de patience et de fair-play et d’occasionnel mal de tête. C’est pourquoi, je veille à débuter et à finir ma journée en prière et méditation. Ça forge.

Tchewôlô : (Rire), vous allez vous y habituer très vite vue votre réactivité. Alors un message à l’endroit de toutes les femmes africaines qui nous lisent.

Marie F : Réveillons-nous ! Prenons le temps de nous regarder dans un miroir et regardons à ce que nous sommes devenues, toutes ces choses qui se disent à notre endroit, est-ce vraiment nous? Les actions, réactions, attitudes, la manière de se vêtir de se tenir et même de s’exprimer. Sommes-nous toujours des femmes? Femmes nous étions autrefois respecter, honorer, valoriser ; Valiser par nos hommes et honorer par nos filles, nous avions une identité qui faisait de nous des femmes vertueuses mais malheureusement à vouloir trop ressembler aux autres nous ne savons plus qui nous sommes. Réveillons-nous avant que nous ne nous perdions complètement. Redressons nos foyers, nos maisons, nos communautés et notre nation car nous en sommes plus que capable.

A la recherche de l’inspiration!

Tchewôlô : Un appel qui on espère sera entendu par toutes ces femmes. Merci à vous Marie FADIGA, nous vous remercions pour cet entretien riche en conseil et en éveil de conscience.

Marie FADIGA : c’est moi qui vous remercie pour cette belle lucarne que vous m’offrez pour m’exprimer.

Vous pouvez la suivre sur Facebook https://www.facebook.com/womansglowryupgraded/

Tchewôlô, femme noire, femme du monde parlons d’elles

Sharing is caring!

2 commentaires sur “Femme à la une: La coach de vie!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *